Petit bonheur numéro trente-trois : mettre des gâteaux secs dans l’assiette

Ce petit bonheur là croque. 17h approche. Le déjeuner n’est pas si loin, d’autant que le samedi, il prend ses aises et a tendance à attendre le début d’après midi pour sonner l’offensive des couverts. Il ne fait pas faim. Et de ce côté si de la Manche, le thé n’a pas son heure exclusive. […]