Petit bonheur numéro trente-deux : aller à la gare pour rien

Ce petit bonheur là commence dans le bruit. Le bruit des gens qui s’agitent, qui courent à travers le hall, qui bousculent sans ménagement le passant un peu trop long à s’écarter. Les « Attention! « , les « Pardon! », les « Mais poussez vous bon sang! » fusent. L’horloge, sans y prêter gare, égraine les secondes. La traversée des […]