Petit bonheur numéro trois cent neuf : recevoir un télégramme

Ce petit bonheur STOP compte ses mots STOP.

Le message est arrivé comme cela. Presque par surprise. Comme venu tout droit d’un long de voyage de plusieurs décennies. Presque un siècle et demi.

Il attend dans la boîte aux lettres, l’air de rien, au milieu des courriers de la banque ou de la pub pour un supermarché.

Des mots tous calibrés, des STOP intercalés. Comme un message vieux de tant d’années, une voix venue du fond des ans pour égrainer les mots.

Le télégramme pourrait annoncer un créancier mécontent. Ou bien des félicitations. Ou bien des condoléances. Ou encore une naissance.

Disons que celui ci annonçait une bonne nouvelle. Qu’importe. Il sonnait désuet, au milieu des courriels et des téléphones vibrants. Il marquait le pas et les esprits de son ton saccadé.

Mademoiselle a reçu un joli télégramme. Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s