Petit bonheur numéro cent vingt sept : le champ de colza

Ce petit bonheur là sent le pollen.

Sur le chemin entre chez eux et le village, le champ de colza est en fleur. Il est en retard de quelques semaines. Mademoiselle enfourche le vélo. Elle n’a pas loin à aller, 3 ou 4 km, pas plus. 3 ou 4 km à travers les champs de colza. Mademoiselle se lance dans les creux et les bosses.

Ce qui la saisit, d’abord, c’est l’odeur. Le colza la saisit à la gorge. A chaque inspiration, ces poumons se remplissent d’un air chargé de pollen, de chaud, d’herbes coupées. Elle ouvre la bouche, avalant des goulée d’air, laissant son corps se remplir des effluves florales. Le printemps tout entier lui brûle les bronches, caresse sa gorge et laisse couler comme un goût de miel au fond du palais. Son ventre se gonfle.

Mademoiselle a un grand chapeau bleu. La tâche bleue se promène, émergeant à peine au travers la mer jaune, comme la voile d’un navire sur un lac canari. Mademoiselle gobe l’air comme pour s’en nourrir, comme pour s’en chauffer.

Enfant déjà, elle s’allongeait dans les champs de colza, collant son nez contre les tiges jaunes, déjà chaudes dans l’après midi. Sa mère hurlait de venir ici, de ne pas marcher en sandales dans le champs, de ne rien piétiner, que ça sent le pipi de chat, qu’on se tâche sur les fleurs. Mademoiselle disparaissait encore plus profondément dans le tableau jaune, jaune unie, jaune brûlant, jaune printemps, jaune entier, aussi jaune Colza que le bleu est Klein.

Le champ de colza, c’est le printemps à lui tout seul. Mademoiselle s’allonge. Au sol, la terre est tiède, beige, presque craquelée dans les coins, mais encore humide au coeur. A sa hauteur, les tiges vertes grimpent vers le bleu, vers les moutons blancs au loin. Entre le vert et le bleu, la marée jaune. Le vert, le jaune, le bleu. Le chapeau de Mademoiselle sur les yeux, le nez concentré sur un monde d’odeur, couchée à côté du vélo. Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s