Petit bonheur numéro trois cent cinquante six : emballer un cadeau

Ce petit bonheur s’active dans la réserve du Père Noël.

Dans 3 jours, il y aura des tonnes de paquets bien ficelé avec de jolis noeuds et de jolis rubans. Dans trois jours et trois minutes, il y aura des tonnes de papiers chiffonnés et des sacs poubelle pleins de noeuds déchirés.

En attendant, il reste donc 2 jours et quelques heures pour emballer les montagnes de courses. Il y a le cadeau facile, le livre ou le CD. Un cube vite recouvert d’un assemblage de papier coloré.

Il y a le cadeau niveau débutant moyen. La boite à bijoux hexagonale. La peluche qui finit façon paquet de bonbon.

Il y a le cadeau niveau confirmé. La boîte à bijoux octogonale. La peluche géante. Le bonzai.

Il y a le cadeau niveau expert. Là, Mademoiselle se rate une fois. Deux fois. Trois fois. Quatre fois. Du ruban dans les cheveux, du frisottis au col, du scotch sur toutes les phalanges et même une paire de ciseau à la ceinture, Mademoiselle est un peu en remix d’Armageddon.

Il y a aussi le choix du papier. Le choix de l’étiquette. La souplesse du panier dans le frisement du bolduc, le cas du paquet emballé et du doute qui vous envahit quand tout est fini. Ai-je enlever les prix ?

Bref, un vrai petit bonheur.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s