Petit bonheur numéro trois cent cinquante : tricoter

Ce petit bonheur s’entraine, au cas où…

On a toujours une bonne raison de se mettre au tricot. Une soeur qui réclame un pull. Un bonnet pour l’hiver. Une écharpe fabriquée de nos petites mimines…

Mademoiselle a appris à tricoter enfant. Depuis, elle ne touche plus les aiguilles. Mais, il y a quelques semaines, elle a eu envie, soudain. Elle ne sait plus monter une maille, ni même faire un rang en point mousse.

« Si on essaie pas, on sait pas »

Alors Mademoiselle a essayé. Elle a filé au magasin, acheter des aiguilles et des pelotes. Elle a acheté aussi le catalogue débutant. Au hasard, elle a tourné les pages.

Et puis elle a vu. Un petit mouton tout blanc, tout frisé. Et dans le petit mouton, un petit sourire, deux belles joues à croquer. Mademoiselle a  tout de suite su.

Une maille en avant. Puis une autre. Puis un rang. L’autre à l’envers.

Cette gigoteuse, ce sera pour le bébé d’une copine. Ou peut être pour Mademoiselle, un jour. Qui sait. Un vrai bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s