Petit bonheur numéro trois cent quarante six : jouer à saute mouton

Ce petit bonheur là se dit que vraiment, Monsieur a de grandes jambes…

Tout commence par un pari un peu idiot.

« Tu jouais à quoi gamine ? 

« Je sais pas. Cache-cache. Saute mouton »

« Oh, tiens, moi aussi ! On tente ? « 

Monsieur se penche. Mademoiselle hésite. 

« Ben quoi ? 

« Ben à l’époque, mes camarades de jeu ne faisaient pas 30 cm de plus que moi… »

« Rho… Chochotte »

Mademoiselle n’aime pas qu’on la traite de chochotte.

« Penche toi et tais toi! »

Mademoiselle prend son élan. Monsieur se penche à côté du matelas. Mademoiselle négocie pour qu’il se penche davantage. Il plie un peu plus les genoux.

Mademoiselle cette fois n’hésite pas. Elle court sur 4 mètres, mes ses mains l’une sur l’autre, prend appuie sur le dos courbé et laisse ses pieds quitter le sol.

Monsieur en profite pour se relever. Mademoiselle râle, rippe et finit la tête en bas sur le matelas. Monsieur en profite pour une attaque de guilli et coince Mademoiselle dans la couette. Elle hurle, se débat, en rajoute et Monsieur la couvre de baisers tandis qu’elle cherche prise pour le chatouiller à son tour. Les deux se chamaillent, les deux rient. Les deux s’aiment. Un vrai petit bonheur.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s