Petit bonheur numéro trois cent trente huit : le bonnet et l’écharpe

Ce petit bonheur là attend son tour au porte manteau.

Chaque saison a ses incontournables, qui souvent vont par paire. La paire de lunettes. La paire de ski. La paire d’espadrille. Le bonnet et l’écharpe.

Dès le début de l’automne, ils frémissent sur la patère. Ils sentent leur tour arriver.

Puis, quand le grand manteau refait son apparition, l’écharpe est prête à bondir à la gorge nue de Mademoiselle. Le bonnet fait sa mauvaise tête, boudant d’être délaissé.

Alors, pour ne pas incommoder ses vieux amants si capricieux, Mademoiselle retrouve les habitudes de l’hiver. La grosse écharpe ne fait qu’un tour les premières semaines. Puis très vite, deux. Le bonnet se retrousse un peu, se pare d’une broche en feutrine ou d’un pompon. Perché au sommet du crâne, le voilà qui fait le beau. L’écharpe s’enroule autour des épaules. Le bonnet chuchote des histoires d’hiver à l’oreille de Mademoiselle.

Le trio est reconstitué. Mademoiselle et ses deux compères attendent l’hiver de pied ferme. Au chaud. Un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s