Petit bonheur numéro deux cent quatre vingt treize : faire griller des chataignes

Ce petit bonheur là a les doigts noircis.

Dans la cheminée, la première flambée de l’année crépite à tout va. La poêle a trous attend depuis l’année passée.

Devant la cheminée, les doigts repétent les gestes millénaires. Une entaille juste en dessous de la petite queue blanche. Et hop, dans la poêle.

Parfois, quand le feu prenait mal, les anciens jetaient les marrons crus dans l’eau bouillante. Puis, on enlevait une par une les peaux, trempant les doigts dans l’eau noire, tandis que le coeur jaune de la châtaigne finissait, parfois un peu écrasé, dans un saladier.

Mais, cette fois, en début d’après midi, on avait pris les devant. On avait laissé le feu prendre.

Dans la poêle, le petit tas de châtaigne grossissait. Puis, sur le trépied en fer, pendant de longues minutes, une main agitée souvent le manche en bois. Peu à peu, une odeur incomparable envahissait la pièce. En longues volutes fumées.

A l’heure du gouter ou bien à celle du dessert, la poêle chaude laissait éclater les plus petits marrons, dans un BANG sonore. Puis, les marrons cuits arrivaient dans le grand plat en bois. Les mains, tout autour de la table, piochaient en se brulant les phalanges. Des « ouilles » accompagnaient les marrons jusqu’à l’assiette tandis que la bouche soufflait un peu d’air frais sur le bout brulé des doigts.

Les mains sont noircies. Les joues se gonflent de cette chaire jaune et farineuse. Les peaux marrons et blanches se décollent, laissant des traces noires sur les phalanges. Le marron chaud craque sous les dents. Un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s