Petit bonheur numéro deux cent soixante quinze : les prénoms des quatre mousquetaires

Ce petit bonheur là se demande bien pourquoi l’histoire n’a pas retenu Albert, le cinquième mousquetaire.

Il est des choses que tout le monde sait. Richelieu a fait la guerre aux trois Mousquetaires, qui d’ailleurs étaient quatre. On peut ne pas connaitre Richelieu, ne plus savoir de quel roi de France il était le grand conseiller, on peut ne plus savoir si c’était Anne d’Autriche ou Marie de Médicis qui était en péril et si son soupirant était le duc de Birmingham ou de Buckingham. Mais tout le monde sait que les Mousquetaires s’appelaient Athos, Porthos, Aramis et d’Artagnan.

Oui, c’est une certitude. Un pour tous, tous pour un. Athos le comte, Aramis le prêtre un peu poète, Porthos le truculent et d’Artagnan le petit jeune de la bande qui n’a peur de rien, quitte à mettre tous les autres en péril.

« Très bien, moi aussi je sais cela. Mais ce dont je ne me souviens plus, ce sont de leurs prénoms... »

Monsieur s’agace.

« Et ben, on s’en fiche. C’est Athos, Porthos, Aramis et d’Artagnan. Point Final. Et Albert pour le cinquième si tu veux. A la limite… »

Mademoiselle fronce les sourcils. Elle se fraye un chemin dans sa mémoire. Laissant à gauche le prénom du petit Poucet, à droite celui de la Princesse de Clèves. Elle soulève dans sa tête des piles poussiéreuses.  La date de la bataille de Valmy. Quelque part par là, celle de Marignan. Peut être, vaguement, celle d’Austerlitz. Sans certitude. Mais impossible de remettre un prénom aux quatre mousquetaires.

« Pourtant, ils étaient baptisés. C’est certain. Mais comment diable les a t-on appelés… »

« Quand tu dis on, tu parles d’Alexandre Dumas? »

« Mais non, de leurs parents. Les vrais quatre Mousquetaires, ils avaient bien des prénoms… »

« Regarde sur Internet »

« Surement pas. Ce serait trop facile. Imagine, un jour on joue au Trivial Pursuit par équipe, on fait équipe tous les deux, et on tombe sur cette question. Tu seras bien content que j’ai entrainé ma mémoire à retrouver ce genre d’info plutôt que de compter sur le net… »

Mademoiselle creuse, creuse… Tant et si bien que soudain : « Je sais ! Athos, c’était Armand son petit nom. Mais dans le livre de Dumas, c’est Olivier. Je sais qu’il y avait un Charles. Je crois que c’était d’Artagnan. Pour Aramis… Il y a un piège. »

Mademoiselle creuse, creuse…

« J’y suis. Henri dans la vie, René dans le livre. Ne reste que Porthos. Porthos. Jacques. Non pas Jacques. Mais ça sonne un peu comme ça… Ac à la fin. Isaac. C’est ça »

« Porthos s’appelle Isaac? T’es sure?

« Oui. »

« Donc, pour toi, on ne devrait pas dire Athos, Porthos, Aramis et d’Artagnan dans le roman, mais Olivier, Isaac, René et Charles

« Et historiquement, on devrait même dire Armand, Isaac, Henri et Charles. »

Voilà. On connait les noms des 4 mousquetaires. Et du cinquième, Albert. Un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s