Petit bonheur numéro deux cent cinquante trois : choisir un vase pour les fleurs

Ce petit bonheur là est fleuri.

On sonne à la porte. Il est vingt heure, Mademoiselle s’étonne. D’autant que Monsieur n’est pas rentré.

Elle baisse le feu sous la casserole du diner en cours de cuisson, essuie ses mains sur le tablier rouge à damier, et vient ouvrir la porte. Sur le perron, les chaussures de Monsieur, le pantalon de Monsieur, la chemise de Monsieur et à la place de la tête de Monsieur, un bouquet de roses et de lis.

« Pour la femme de ma vie »

Mademoiselle se jette au cou de son homme.

« C’est adorable! Mes fleurs préférées

« La preuve que des fois, je t’écoute quand tu parles… »

La demoiselle se met alors en quête d’un vase à la mesure tant du bouquet que de la surprise. Le rond est trop petit. Le rectangle est trop grand. Le soliflore, évidemment, ne peut pas aller. Le grand vase bleu irait bien, mais avec les roses vieux rose, ça détonne un peu.

Finalement, se sera la cruche à lait. Mademoiselle y met juste la bonne quantité d’eau. Elle recoupe les tiges, respire à plein poumons l’odeur sucrée et un peu verte des fleurs. Les lis embaument la pièce. La cruche à lait orne la table du diner.

Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s