Petit bonheur numéro deux cent quarante quatre : la veille de la rentrée

Ce petit bonheur en a des noeuds dans le ventre.

Le dernier jour des vacances ressemble à une veille de contrôle. Sur la table de la cuisine, Maman vide les sacs de fournitures scolaires. Autour de la table, chacun sur sa chaise, les enfants, liste en main, se partage le contenu de leur cartable. Le plus petit demande pour la cinquième fois à son ainé si la maitresse est gentille. La cadette voudrait le protège cahier bleu ciel. Maman met des étiquettes sur les classeurs.

L’ainé repère déjà les vacances dans son agenda. Maman rassure le benjamin qui se demande s’il sera dans la classe de son meilleur ami.

Les cartables sentent le neuf. Maman promet que demain, au goûter, il y aura un gâteau au chocolat. Et puis que cette année sera encore pleine de surprises. Qu’il y aura les voyages scolaires, les vacances, les fêtes avec les copains, toutes ces choses que l’on va apprendre. Le plus petit saura lire à Noël. La cadette et l’ainé prendront le car scolaire.

« Et si j’y arrive pas? Si je redouble? »

« Tu n’as même pas commencé les cours. Et puis il n’y a pas de raison. »

Maman rassure, Maman caresse les cheveux, coud les étiquettes sur les jeans et les t-shirt.

« Allez, filez jouer. Dans une heure, tout le monde au bain et puis on dîne. Il faut se coucher tôt ce soir. »

Au jardin, les trois jouent sans vraiment y mettre de coeur. Tout à leurs inquiétudes, tout à leurs angoisses, le ventre un peu rongé. Le soleil ne brule plus, la mer est loin, les feuilles vont tomber. Bientôt, se sera la pluie sous les marronniers. Ce sera les bottes et les capuches. Le sac de sport qui traine dans l’entrée, les devoirs les coudes sur la table, la tartine de pain et ses deux carrés de chocolat, la pomme dans le sac. Ce sera les petits dej, à peine réveillé. Maman qui coiffe les cheveux et réajuste les collants. Le bisou et puis la cour. La cloche qui sonne, la marelle, les billes, les nouveaux copains. Dès demain se sera la douche à 18h30 et puis le diner en pyjama. L’histoire à 20h et puis la porte qui se ferme. « N’éteins pas la veilleuse » « Fais de beaux rêves« .

Les vacances sont finies. Demain, de nouvelles aventures, des bonbons dans les poches et des bleus au genou. Demain. Un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s