Petit bonheur numéro deux cent vingt quatre : le vol en parapente

Ce petit bonheur là prend deux ailes.

D’abord, il faut monter. Il faut se hisser, pas après pas, pierre après pierre. Il faut soulever le poids de son corps, le poser, et le soulever encore. Et chaque mètre et plus difficile que celui déjà parcouru. Et chaque pas pèse davantage encore. Le chemin serpente de bosquets en rocher, d’ombre en lumière.

Le sommet se profile. Mademoiselle tire un bout de langue et tente de replacer ses cheveux collés de sueur sur son front.

Et puis soudain, la montagne a des ailes. Soudain, derrière le dernier parapet rocheux, des oiseaux rouges et vert rayent l’étendu bleu. Mademoiselle et Monsieur jettent leur sac à dos dans le pré. Deux hommes s’avancent, serrent les mains des amoureux, et leur font enfiler un drôle de baudrier. Mademoiselle a un peu peur. Monsieur fait le malin. La demoiselle regarde la longue toile couvrir le champs. D’un instant à l’autre, cette aile sera la sienne. Ce sera son petit pavillon de survie.

« Prêts?

Monsieur hoche la tête avec assurance : « Allons y »

Mademoiselle hoche la tête, sans trop savoir pourquoi : « S’il le faut« .

La jeune fille se laisse entraîner dans le vide. Le jeune homme court et saute dans un « je vooooooolllle »

L’air devient l’élément. L’air caresse la joue, caresse l’aile. L’air joue avec ses nouveaux pensionnaires. Et dans ce terrain de jeu tout bleu, dans ce stade duveteux, les quatre équipiers  se laissent flotter. Les toiles gonflées les portent sans effort. La vie à un fil, en pantin parachuté. Le ventre laissent échapper les papillons vers le coeur. Légers. Légers et libres. Sous leurs pieds, les ombres au loin semblent s’étendre sur la foret, sur le chemin caillouteux. Les sommets, les rivières, les bois et les prés, la bergerie, là bas et puis le belvédère. Sous leurs pieds, le monde au loin semble s’étendre à perte de vue. Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s