Petit bonheur numéro deux cent deux : jouer avec sa paille

Ce petit bonheur là souffle des bulles dans un diabolo menthe.

Mademoiselle a commandé un diabolo. Monsieur une ambrée. Le serveur demande quelques euros. Monsieur tend un billet. Le serveur plonge la main dans son tablier et tend trois pièces.

Le verre vert de Mademoiselle arbore une paille bleue. Une paille coudée comme on les vend par paquet de cent dans les grands magasins. Mademoiselle joue négligemment avec le morceau de plastique, tout en continuant sa conversation avec Monsieur. La paille éclabousse légèrement la table, laissant trainer quelques gouttelettes sur le formica. Le sous-verre de Monsieur arbore la marque de sa bière.

Mademoiselle colle son dos à la chaise. Le poignet un peu cassé, elle tient son verre à portée de bouche, la paille a quelques centimètres de ses lèvres. De temps en temps, elle aspire un peu du liquide vert qui teinte alors sa paille bleue. Les glaçons s’entrechoquent.

Monsieur raconte une blague. Mademoiselle pouffe, la paille à la bouche, créant des remous dans le verre vert. Les bulles remontent à la surface. Le lagon se trouble et Mademoiselle se marre.

Le verre maintenant sur la table, elle joue du bout du doigt avec la longue tige. Mordillant parfois le plastique. S’arrêtant en pleine aspiration pour stopper la course du liquide. La paille, inébranlable, se vide de son air pour laisser le fond du verre remonter à la surface. Instrument d’un défi physique, comment boire d’abord la fin? Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s