Petit bonheur numéro cent cinquante six : s’imaginer enceinte

Ce petit bonheur là se couve pendant des mois.

Monsieur et Mademoiselle n’ont pas d’enfant. Pas encore. Pas pour tout de suite. Pas avant sans doute un long moment. Souvent, tous les deux en parlent. Ils se voient déjà, lui donnant un bain, elle donnant le sein. Lui poussant un landau, elle préparant des petits pots.

Parfois au creux du lit, sa main à lui sur son ventre à elle, ils cherchent les prénoms que porteront ces petits bouts d’eux deux.

Mais le ventre de Mademoiselle ne s’arrondit pas -ou alors pour de mauvaises raisons. Il faut dire qu’avec les précautions qu’ils prennent, il a peu de chance de s’arrondir. Ce n’est pas le moment.

Chaque fois que, dans la conversation, s’immisce ces couches culottes déjà si présentes, déjà si absentes, c’est un peu de l’avenir qui se dessine. C’est un peu de futur, un bout de vie qui pourrait venir, un jour. Et c’est aussi un peu de tristesse, de celle qui prend à la gorge, discrètement, l’air de rien. C’est ce qui n’est pas aujourd’hui, et qui ne sera pas demain. C’est ce qui viendra plus tard, peut être. Beaucoup plus tard.

Il est des mélancolies qui adoucissent le coeur. Des vagues à l’âme qui bercent doucement, comme une main qui s’appuie sur la joue.

Dans la salle de bain, Mademoiselle enfile sa robe, la blanche. Celle qui est cintrée sous les seins. Celle qui flotte dans l’air chaud. Elle a noué ses cheveux au dessus de sa nuque. Elle finit de marquer ses yeux d’un trait noir. Puis, devant le miroir, dernière vérification. La robe est ample à la taille. En gonflant un peu le ventre, on dirait presque que.

Presque.

Mademoiselle pose les mains sur la bosse qui se dessine sous le tissu blanc. Un petit bout de ventre, gonflé d’air. Elle se regarde de profil. Vraiment, l’illusion est parfaite. Naturellement, elle cambre le dos. Un ventre de 3 mois peut-être pousse sous la robe. Mademoiselle sourit. Et, les yeux agrippés au reflet, elle se dit que promis, c’est pour bientôt. Ce sera un vrai grand bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s