Petit bonheur numéro cent quarante huit : l’accordéon en papier

Ce petit bonheur là est en origami.

Mademoiselle n’a jamais été douée pour le pliage. Elle ne sait faire ni cocotte ni avion en papier. Une feuille entre les mains, à peine est elle capable d’en faire une sorte d’enveloppe, un genre de trapèze. Mais ne lui demandez pas une rose, une grenouille, une orchidée, ni même ce petit jeu du « papier coin-coin » auquel on jouait enfant. Mais si, ce jeu où il fallait dire un chiffre et une couleur et où l’on enfilait le papier entre ses doigts pour déterminer quel serait le gage ou la vérité annoncé par le pliage… Parfois, enfant, par pur hasard, elle réussissait à faire des guirlandes de bonhommes en pliant les feuilles et en découpant au bon endroit. Elle a oublié dix ou vingt ans après comment on faisait.

La seule chose que Mademoiselle sait faire avec dix doigts et une feuille de papier, c’est un petit accordéon. Mais pas le modèle simpliste. Non, le vrai accordéon.

Le dossier Truc-Bidule attend sur un coin du bureau. Mademoiselle vérifie les données, elle coche les chiffres et rentre les informations. Puis, il faut patienter, le temps d’obtenir le mail du chef qui valide. Elle compose le numéro pour prévenir le chef, il lui dit qu’il regarde, de ne pas raccrocher, il va lui valider en direct. Elle patiente.

Sa règle à la main, Mademoiselle déchire deux bandelettes de papier. Elle les places à la perpendiculaire. Le combiné la gène, il faudrait se libérer la main. Elle se met sur haut parleur et pose le téléphone.

La bandelette du dessous est repliée à 180°. Puis, celle désormais au dessous fait elle aussi le grand écart.

La première bandelette est de nouveau repliée pour reprendre sa position initiale. Idem pour la seconde. Et caetera. Et caetera.

Le chef lit à voix haute les éléments et de temps en temps commente. Mademoiselle acquiesce d’un « mm ». Le pliage avance. L’accordéon prend forme. Le chef continue à parler dans sa barbe. Un point de colle sur le tout premier pliage, un sur le tout dernier. Et voila. Mademoiselle pose son oeuvre sur le pot à crayon. Avec celui de la semaine dernière. Et celui du mois d’avant. Et c’est un vrai petit bonheur.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s