Petit bonheur numéro cent quarante quatre : apercevoir un chevreuil

Ce petit bonheur là fonctionne aussi avec une biche, un lièvre ou un renard.

En rentrant ce soir là, le ciel est entre chien et loup. La nuit n’est pas encore là, le jour traine ses guêtres roses. Le long du chemin qui mène vers la maison, en bord de foret, la route est calme. Monsieur et Mademoiselle rentrent d’une séance ciné. Dans l’habitacle, il fait un peu chaud. Monsieur ouvre les vitres et des goulées d’air frais s’engouffrent à l’intérieur.

Le chemin est cahoteux. Ils ont commencé par débriefer le film, ils ont écouté les infos. Puis Mademoiselle somnolant, les yeux dans le vague, Monsieur a coupé l’autoradio. Le reste du chemin se fait en silence. Il ne reste qu’une centaine de mètres avant de garer la voiture et de se glisser dans les draps. Entre les deux, il faudra chercher les clés. Monsieur porte d’instinct la main sur la poche intérieure de son blouson. Il sent le métal froid. Elles sont là.

Il faudra aussi fermer les volets, trouver le chemin de la salle de bain et la force de se brosser les dents. Une quinzaine de minutes au total entre l’instant où ils se gareront et celui où ils se souhaiteront bonne nuit.

Soudain, dans la lumière des phares, Monsieur aperçoit une forme, jaillissant du champ voisin. Il freine. Mademoiselle ouvre les yeux, surprise.

Juste devant eux, un chevreuil sort du colza et traverse à toute allure la route. Ca n’a duré qu’un instant. Sans doute une vingtaine de secondes, au plus. L’animal est déjà reparti vers le bois.

Monsieur interroge Mademoiselle : « tu l’as vu? C’était un chevreuil non? »

« On dirait… »

Dans 2 minutes maintenant ils seront à la maison. « Et dans 10, je suis couchée. Je suis crevée ».

Mademoiselle se demande où va dormir le chevreuil. Où est ce qu’il est en ce moment ? Il fait quand même frais pour dormir dehors…Au milieu de ses réflexions silencieuses, elle émet soudain un commentaire à voix haute.

« Le chevreuil, il dort peut être dehors mais il a un sacré avantage sur nous… »

« Lequel? »

« Il s’évite la corvée du brossage de dents avant d’aller dormir« .

Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s