Petit bonheur numéro cent trente huit : l’eurovision

Ce petit bonheur là voue un culte au kitch.

Depuis un an ou presque, la date est surlignée au feutre rouge sur le calendrier au dessus du téléphone dans l’entrée. Ce soir, c’est l’Eurovision. Mademoiselle et Monsieur n’aiment pas l’Eurovision. Non. Ils adorent. Ce soir là, Monsieur prépare un plateau télé. Et Mademoiselle a sorti la carte d’Europe, posée bien en évidence sur la table basse.

Le jeu consiste a se moquer dans un premier temps. Certes, ce n’est pas charitable. Mais que celui qui ne s’est jamais moqué de l’Eurovision leur jette la première Marie Myriam. Ensuite, il s’agit de pronostiquer le gagnant, en se fondant uniquement, non sur la performance, non sur les costumes, et encore moins sur la chanson, mais sur les relations géopolitiques des pays.

Exemple. La Russie arrive sur scène. L’an passé les mamies russes avaient déchainé les passions. Cette année, ce sera beaucoup plus classique. Parions que la Macédoine, la Bielorussie et l’Azerbaidjan donneront tous trois 10 points à leurs voisins. Le Portugal donnera au moins 8 points à l’Espagne. La Suède, la Norvège et la Finlande se distribueront mutuellement leurs plus gros points.

Monsieur bout sur le canapé, à deux doigts de ronger le bras du fauteuil. Mademoiselle a préparé des petits tableaux à l’avance avec la répartition des points, et elle s’amuse que ses pronostiques se vérifient… Monsieur proteste qu’Israël concourt et pas le Vatican. Mademoiselle lui fait remarquer que le Pape ne chante pas.

Vient le tour de la Grèce. Monsieur rappelle, avec plus ou moins de bonne foi, tous les épisodes de l’histoire européenne durant lesquels la France a aidé les Grecs. Rien à faire. La Grèce ne donne pas de point à la France. Ou quasiment pas. Monsieur hurle… « Puisque c’est ainsi, on va voter pour la Grèce. S’ils gagnent, ils feront moins les malins…On va aggraver un peu plus leur déficit!  »

« Pourrais je te faire remarquer que si c’est nous qui gagnons, nous ferons moins les malins aussi. Tu veux que tes impôts servent à financer l’Eurovision toi? »

D’un commun accord, Monsieur et Mademoiselle décident donc de soutenir un pays qui pourra financièrement assumer l’organisation de l’Eurovision. « Un pays qui doit bien ça à la France après tout » rigole Monsieur. Ce soir, Mademoiselle et Monsieur sont pour les Suisses. Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s