Petit bonheur numéro cent sept : emmener sa nièce au spectacle

Ce petit bonheur là a des yeux d’enfants, tout brillants.

La nièce de Mademoiselle, Charlotte, n’a jamais été au spectacle. Elle a bien assisté, il y a un an ou deux, à une représentation de marionnettes à l’école, mais depuis, plus rien.

Depuis quelques semaines, Charlotte rêve devant les affiches d’un magicien, un show « pour les 6-12 ans » précise un encart ajouté sur du papier bleu. Chaque jour, en sortant de l’école, Charlotte tire la main de sa mère, l’entraine vers la grande publicité : « S’il te plait Maman…« . Encore ce matin, en allant chercher le pain…

Les copains y sont allés le weekend dernier, même la maitresse a dit que c’était chouette. C’est cet après midi la dernière représentation. Mais Maman ne peut pas, elle travaille le mercredi.

Mademoiselle a eu le coeur serré en entendant sa soeur lui racontait l’affaire du magicien et les suppliques de Charlotte. Et même si Mademoiselle n’est pas dupe, même si elle sait que sa soeur lui raconte cela avec une intention bien précise, elle devance la demande et tranche « Je passe la prendre à 14h et je l’emmène au spectacle« .

Charlotte est en train de jouer dans sa chambre quand sa Maman l’a prévenu : « Tu vas te laver? Ta tante vient te chercher tout à l’heure pour une surprise, juste après déjeuner« .

Charlotte ne s’est jamais si bien peignée, elle n’a jamais mis tant de soin à choisir ses chaussures. A 13h30, elle attendait déjà à la fenêtre. Et à peine Mademoiselle garée, Charlotte lui ouvrait la porte : « Je suis prête Tata, c’est quoi la surprise? »

La grande et la petite Mademoiselle sont parties à pied. En chemin, Charlotte n’a pas cessé de poser des questions tentant de deviner, à grand renfort d’indices laissés par Mademoiselle.

Ce n’est que devant le petit théâtre couvert d’affiches du Magicien que Charlotte a compris. Elle s’arrête net, figée. Puis, lentement, se tourne vers Mademoiselle, hésitant à poser la question, redoutant un peu la réponse : « on va là? »

« Ben oui bécasse, on est pas juste venu voir l’affiche« .

Charlotte se jette au coup de Mademoiselle, et toute heureuse, la tire par la manche jusqu’aux caisses. Puis elle garde précieusement le billet dans sa poche et se choisit une place presque tout devant. Dans les allées, des parents retirant les manteaux de leur progénitures, des enfants suçant des bonbons pour patienter. Mademoiselle sort un paquet de caramel de son sac : « Tiens Charlotte, tu en veux? »

Charlotte est dans un tel état d’excitation qu’elle ne s’arrête plus de parler. Elle raconte qu’elle ne se doutait de rien, que Maman lui a dit que Tata allait venir, et qu’elle a imaginé que c’était pour aller au parc, ou bien peut être chez Mamie, mais qu’elle a pas pensé que c’était le magicien, et que ça tombe bien parce qu’elle avait trop envie de le voir, parce que Justine, son ancienne-meilleure-copine -mais-plus-maintenant-parce-que-maintenant-c’est-Léa elle y est allé dimanche avec sa grande soeur et sa Mamie et que…

« Chut Charlotte, ça commence« .

La lumière s’éteint, le rideau se lève. Le magicien enchaine les tours. Mademoiselle regarde Charlotte, émerveillée, le menton posé dans la paume de sa main, la bouche grande ouverte, captivée par le spectacle. Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s