Petit bonheur numéro cent : murmurer « je t’aime »

Ce petit bonheur là se chuchote à l’oreille.

Mademoiselle et Monsieur sont à deux doigts de s’endormir. Il ne manque vraiment pas grand chose, une dernière pichenette du marchand de sable et la question ne se pose plus. Mademoiselle baille, re-baille. Monsieur se tourne, se re-tourne. Mademoiselle tapote son oreiller. Monsieur tire un peu la couette.

Monsieur sent le sommeil le gagner. Il cherche la main de Mademoiselle entre les draps et serre les petits doigts dans ses paumes chaudes.

Mademoiselle se sent partir, emportée par des bribes de rêves. Elle se blottie contre l’épaule de Monsieur. Et, doucement, plus soufflé qu’articulé, plus chuchoté que clairement énoncé, elle glisse « je t’aime » au creux de l’oreille du mâle qui prend les deux tiers du lit et qui lui pique la couverture. Deux petits mots échappés dans une dernière respiration avant le sommeil profond. Comme un dernier éclair de conscience avant de sombrer définitivement dans 8 heures d’agitation nocturne. Une dernière pensée rationnelle avant de se débattre en cauchemars ou en fantaisies. Comme une ancre solidement accrochée à la réalité avant de laisser le bateau se reposer au port. Comme le dernier « coucou » adressé à la fenêtre de la voiture quand elle part pour quelques jours. Un dernier cri du coeur, un dernier réflexe, pour que Monsieur sache, pour que Monsieur dorme paisiblement, pour que, dans son premier sommeil, Monsieur entende la voix de Mademoiselle et la fasse entrer dans son rêve.

Mademoiselle peut s’endormir, les choses sont en ordre. Et c’est un vrai petit bonheur.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s