Petit bonheur numéro quatre-vingt-dix-neuf : marcher au bord du trottoir

Ce petit bonheur là tente de garder l’équilibre.

Ce petit jeu, Mademoiselle le conserve comme un de ces souvenirs que l’on retrouve un jour dans une petite boîte, au fond du tiroir de la table de chevet de notre chambre d’enfant. Chaque fois que, par hasard, elle se trouve juste au bord du trottoir, pour laisser passer une poussette ou bien un(e) pressé(e), elle se souvient soudain du rituel. Et immanquablement, replonge à pieds joints dans l’époque des couettes et des cerceaux.

Mademoiselle avance un pied, menu, moulé dans une ballerine violine. Le second suit sagement. Il pleut. A gauche, le caniveau charrie quelques mégots. Mais Mademoiselle ne voit pas des bouts de cigarettes. Non. Mademoiselle voit des rondins de bois. Le ruisseau est énorme. Et les troncs filent à toute allure vers la cascade, les chutes, le trou sans fond d’une bouche d’égout. De temps à autre, un crocodile surgit, laissant paraître son dos brun et vert. Vous voyez une branchette tombé du platane ? Mademoiselle voit un alligator. Vous voyez un vieux ticket de stationnement ? Mademoiselle voit une pirogue. Et en équilibre, juste au bord, elle frôle les flaques, évite les mers intérieures et tente d’échapper au fleuve furieux.

Elle s’applique, pas après pas, de plus en plus vite, toujours plus près du fleuve, toujours plus proche de l’abîme.

A droite, les murs se rapprochent. L’étau se resserre. Un groupe l’oblige à s’écarter de quelques millimètres. Elle se redresse de justesse. Dans son élan, elle fait deux pas de côté… la ballerine gauche s’enfonce dans la mangrove. Les crocodiles se précipitent. Mademoiselle retire son pied juste à temps. Et reprend sa course contre le fleuve. Le passage piéton approche. C’est un pont suspendu. Il ne faut marcher que sur les bandes blanches. A grandes enjambées, Mademoiselle se lance. Et retrouve la même bordure de trottoir de l’autre côté de la rue. Le danger s’éloigne, la voiture est toute proche. Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s