Petit bonheur numéro soixante-quatorze : les Enfoirés à la télé

Ce petit bonheur là est attendu chaque année.

Mademoiselle a prévenu depuis des lustres : pas question de foot, de séries policières, de DVD ou même de câlin ce soir… Depuis qu’elle a noté la date en lettre rouge sur le calendrier de la cuisine, Monsieur sait à quoi s’attendre. Ce soir, les Enfoirés investissent le salon.

Ce rituel, Mademoiselle le tient de son enfance. Des soirées il y a vingt ans quand exceptionnellement, elle pouvait rester le soir en pyjama après diner regarder le spectacle à la télé. Mademoiselle se souvient de l’enthousiasme, quelques jours avant le show, à essayer d’imaginer ce qui allait être chanter. Et puis le soir même, le bol de M&m’s sur les genoux, captivée par le spectacle, reprendre en choeur les refrains avec les artistes.

Ce soir, Mademoiselle a rempli le bol de M&M’s, elle a préparé des tartines Mozza-jambon cru- tomate séchée juste sorties du four et elle a même présenté avec soin une salade de fruits dans des ramequins. Le diner est à portée de main. Pendant la météo, Mademoiselle file au WC. Une fois le spectacle démarré, il ne sera plus question de quitter le canapé, que pour danser, éventuellement.

Depuis des jours, elle scrute sur le net, à l’affut d’indiscrétions, de vidéos des coulisses. Elle sait déjà depuis des mois qui sont les nouveaux, et elle chante l’hymne de l’année. Et pour patienter, ces quatre derniers dimanches, elle s’est repassé les DVD des anciens spectacles.

L’écran est noir. Dans le public, les gens crient, puis se taisent dès la premières notes. Mademoiselle frémit. C’est parti. Pendant 3h, les costumes vont s’enchainer, les tableaux se créer sous ses yeux, et un monde magique apparaitre et disparaitre, sans cesse. Mademoiselle est un de ces enthousiasmes qui dévorent le coeur, une excitation qui brule les veines, une émotion au bord des yeux. Par dessus tout, ce qu’elle aime, c’est la complicité entre les artistes. Peu importe s’ils chantent juste ou pas, s’ils s’aiment bien en vrai ou pas, s’ils sont sympas ou pas. Non, ce qui compte, ce sont les regards qu’ils s’échangent à cet instant.

Le show est fini, le bol de M&M’s aussi. Mademoiselle éteint la télé. Dès demain, elle ira acheter le DVD, pour attendre jusqu’à l’an prochain. Et ce sera encore un vrai petit bonheur.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s