Petit bonheur numéro soixante-six : faire mijoter une soupe

Ce petit bonheur là a un goût de légumes d’hiver/divers.

Dans la cuisine, un énorme panier patiente depuis deux jours. Les légumes soupirent, en sursis, attendant le bain d’eau chaude promis. Et puis ce soir, nous voilà d’attaque.

Le couteau dans une main, l’économe dans l’autre, on étale devant la planche à découper les privilégiés qui passeront à la casserole. Le plaisir est déjà là : dans le choix du goût futur d’un potage maison. Deux navets, un rutabaga, deux carottes, trois petits panais, un gros poireau, un oignon, une gousse d’ail. Première étape, remplir la marmite d’eau. Au moins au deux tiers. Un peu de gros sel, une feuille de laurier. Et c’est parti pour la soupe.

Les carottes se déshabillent sagement, laissant leu robe orangée au vestiaire. Le panais est plus récalcitrant. Mas il finit par se laisser convaincre. Les navets cachent leur ventre derrière une peau blanchâtre, le rutabaga, encore plus énorme, fait son pudique avant de consentir finalement à rejoindre ses camarades. L’oignon, en gros quartier, essaie de nous tirer les larmes. Peine perdue, les lentilles de contact font rempart. Le plus casse bonbon, c’est le poireau. Dans ses poches, entre ses couches vertes et blanches, il cache ses petits trésors piqués au potager : un peu de terre, un escargot… A chaque tronçon, il faut frotter entre les doigts sous l’eau du robinet. Mais il finit par se laisser mettre à nu et file lui aussi dans l’eau déjà frémissante.

La buée s’accroche à la hotte, perle sur la porte du four. Ca bouillonne, ça clapote. Les légumes se détendent, se ramollissent dans le bain salé. Quand la pointe du couteau s’enfonce sans mal dans le navet, on saisit le robot. Les remous sont énormes, les creux de plusieurs centimètres. La mer monte dans la marmite. Implacablement, les légumes se mélangent, fusionnent, se « potagifient ». La soupe sent le jardin, ça sent comme chez Mamie, ça sent le plein hiver et déjà un peu le printemps. Et fumant dans l’assiette, ce sera un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s