Petit bonheur numéro soixante-trois : écrire un post it à son amoureux/se

J'avais plus la place d'ajouter "et toi?"

J’avais plus la place d’ajouter « et toi? »

Ce petit bonheur là tient en quelques lettres sur un bout de papier jaune.

Ce matin, Mademoiselle est pressée. Il faut faire vite, le réveil a sonné tard (ou bien Mademoiselle ne l’a pas entendu, ce serait plus honnête), le café était long à chauffer, le pain grillé ne grillait pas comme il faut et comble du comble, la chaussette grise gauche n’était pas du même gris que la chaussette grise droite…

Mademoiselle se démène, une écharpe à moitié enfilée et un bonnet de travers. Vite, vite, la radio vient d’annoncer 8h00. En haut, Monsieur n’a pas l’air d’émerger. La main sur la poignée, Mademoiselle revient sur ses pas… Elle ne reverra pas Monsieur avant 20h30 ce soir, minimum. Alors, près du téléphone, Mademoiselle attrape le petit bloc jaune. Dans le pot, elle chipe un stylo noir.

« Mon amour, passe une bonne journée. Je m’occupe du pain. Je t’aime ».

Pas un mot de plus, ça ne tiendrait pas. Pas une virgule, ni même un point à ajouter, ça déborderait. Le post-it collé sur le bol de Monsieur. Et puis c’est parti. Une journée à affronter.

Mais en démarrant la voiture, Mademoiselle sourit… Elle imagine déjà la tête de Monsieur, les yeux plein de sommeil, le papier à 5 cm du nez pour mieux le déchiffrer. Et pour tous les deux, c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s