Petit bonheur numéro cinquante-deux : avoir peur devant la télé

"Mais pourquoi est il aussi méchant..."

« Mais pourquoi est il aussi méchant… »

Ce petit bonheur là se cache un peu les yeux.

Ce soir, ce sera soirée DVD. Le film a été choisi, le chocolat est sur la table, les tasses de tisane brulante à portée de main et le plaid sur les genoux. Un bras sur l’épaule de la voisine/la tête sur l’épaule du voisin, blottis l’un contre l’autre, tout est prêt. On lance le film.

Les premiers instants, ça va bien. Tout est normal. Les personnages sont gentils, les paysages aussi. Bon, certes, il y a un mort, mais c’était prévisible. C’était dans le résumé. Le cadavre surgit sur l’écran au moment où l’on s’y attend. Tout va bien.

Deuxième scène, les enquêteurs arrivent. Bon, là encore, cela suit son cours gentiment. On s’autorise même à sortir une main du plaid pour attraper la tasse en frimant un peu… « Tu m’avais dit que ça faisait peur… Pff… Franchement j’ai…  » Ca n’ira pas plus loin. A l’écran soudain, une main. juste une main, détachée d’un corps. Et un long cri. La tasse retrouve très vite la table basse et la main remonte la couverture jusqu’aux yeux. Sous le plaid, l’autre main serre la cuisse du voisin. « Mais non, j’ai pas peur, j’ai froid… »

Les scènes s’enchainent, et dans le confort du canapé, dans le nid douillet du salon, on joue à se faire peur, la couverture au raz des cils et les mains crispées. On joue à « et si c’était vrai? et si c’était possible? » sans avoir trop besoin de se forcer pour y croire. Et plus les monstres sont gros, plus les extraterrestres sont méchants, plus le lapin-tueur est fou, et plus on essaie de se souvenir que ça n’existe pas, que dans le salon, la tête sur l’épaule du voisin/le bras sur l’épaule de la voisine, on ne risque rien. Le frisson délicieux de cette peur maitrisée parcours le corps, des cheveux aux orteils. Il fait bon être en sécurité, dans ses bras, quand dans la télé un lapin tueur décime la famille de gentils fermiers qui s’occupait de lui. « On n’aura jamais de lapin hein? » « Non, jamais, promis« . Et c’est un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s