Petit bonheur numéro cinquante et un : jouer au jeu de 7 familles

Dans la famille petit bonheur je demande le…

C’est mercredi. Charlotte, la nièce de Mademoiselle, s’ennuie. Et quand Charlotte s’ennuie, elle se traine, de pièce en pièce. Elle réclame un bonbon. « Pas maintenant, on sort de table« . Elle réclame un jeu vidéo.  » Non, tu y as beaucoup joué ce matin« . Elle réclame qu’on sortent les peintures.  » Non, Tata n’a pas de peintures« . Et à chaque réponse de Mademoiselle, Charlotte souffle bruyamment en agitant sa tête de gauche à droite. « C’est trop nul ».

Dans le tiroir du buffet, Mademoiselle va chercher son joker. Un vieux jeu de 7 familles. Discrète vérification, il y a bien sept familles, et chaque famille a bien son Papa, sa Maman, le frère, la soeur, Papi et Mamie.

« Bon Charlotte, ça te dit une partie? »

Charlotte, bon grès mal grès, acquiesce : « Si c’est ça ou rien… »

Mademoiselle ne se souvient plus vraiment des règles. Charlotte râle. « Mais c’est trop facile… » Bon, Charlotte distribue et Mademoiselle se concentre.

« Alors, dans la famille… Mademoiselle hésite… Comment on sait le nom de la famille?

« Regarde le dessin en haut… 

« C’est un avion… 

« Mais non, c’est une fusée

« Bon, ok dans la famille fusée alors… le Papa

« J’ai pas. Pioche.

« Mauvaise pioche« .

A Charlotte de tenter de compléter la famille Cirque. « Le papi? » « Tiens... » « La Mamie? » « Tiens » « Le frère? » « Pioche« . « Bonne pioche et famille. »

Mademoiselle a un doute. « Fais voir quand même... »

Charlotte tente de cacher la carte. Mais rien à faire, Mademoiselle ne lâche rien. « Si tu triches, on arrête là. »

Charlotte bougonne. Elle admet. Et le jeu continue.

Mademoiselle redemande le Papa Fusée. Encore raté. Charlotte ricane.

« Dans la famille Poireau…  »

« Mais comment ils ont choisi les noms des familles…« . Charlotte rit franchement cette fois. D’autant qu’elle dépouille consciencieusement sa tante… « T’as plus que quatre cartes et t’as qu’une famille. Moi j’ai trois familles et demi… »

« Rira bien qui rira le dernier« .

Mademoiselle enchaine sur la famille Oiseau.

« Le papa, la maman, le frère, la soeur, le papi… Bonne pioche… la preuve…Et la mamie que j’ai déjà. Et donc famille. Egalité Jeune fille! »

Mademoiselle serait bien tenté de mixer la famille Poireau avec la famille Fusée pour entourlouper Charlotte, mais ce serait mal… Et surtout, Charlotte pourrait s’en apercevoir. Difficile après d’enchainer sur la leçon de morale « tricher c’est pas bien ».

Alors Mademoiselle se bat jusqu’au bout. Et finit par perdre dignement. « Tu vois Charlotte, Tata a perdu, mais Tata ne boude pas. Mais bon, Tata t’a laissé gagné aussi… C’est ça être grande… »

Mademoiselle est de mauvaise foi.

« On recommence? »

« Allez« .

Et c’est reparti pour un vrai petit bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s