Petit bonheur numéro dix-sept : mettre des gants en cuir

Ce petit bonheur là me vient de ma grand-mère.

La femme aux cheveux blancs, plus blancs que blancs même, a toujours été vieille. Dans ma tête d’enfant, il ne pouvait en être autrement, elle était ma Grand-mère. Une vieille dame qui remettait toujours un peu de rouge à lèvre beige avant de sortir, et qui attrapait son cabas jaune et sa liste de commission pour faire le tour des petits commerçants du quartier. Et au moment de passer la porte, avant de mettre la clé dans la serrure, elle ouvrait grand son sac à main et en ressortait une paire de gants en cuir noir.

Le dimanche soir, elle les cirait. Mais l’hiver et l’usage quotidien creusaient des sillons dans la peau tannée. Alors, un Noël sur deux, elle en trouvait une nouvelle paire dans ses souliers. Nouvelle, certes, mais parfaitement identique à la précédente. Et les anciens allaient invariablement dans la boite en rotin qui servait de malles aux costumes pour les mercredis trop longs.

Il y a quatre Noël de cela, un petit paquet souple attendait dans mes chaussons. Des gants en cuir noir. L’odeur de peau ravive une mémoire paresseuse. Ne reste qu’à expérimenter ce nouveau bonheur. Les doigts saisisse l’objet, en écarte les bords. Puis la main téméraire se glisse dans ses nouveaux habits. Les débuts ne sont pas simples, les deux peaux s’apprivoisent. Et puis les doigts s’agitent dans la doublure, la main donne vie au cuir qui s’anime. Il y fait chaud. Il y fait bon. Ainsi parée, élégante, la main n’a plus peur de la barre du bus ou de la poignée de la porte du magasin. Gantée, elle affronte l’extérieur avec une pointe de snobisme, un soupçon de fierté d’être ainsi distinguée, face à ses congénères réduites à l’état de poings serrés dans des poches étroites et souvent mal famées, en compagnie de vieux mouchoirs et en plein courant d’air.

Et chaque dimanche soir, le même cérémonial, il s’agit de les cirer. Pour préparer une nouvelle semaine.

Ce petit bonheur là me va comme un gant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s